Enquête déplacements à SQY: plus de bus !

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/actualites/deplacements/enquete-deplacements-les-resultats/

Les services de SQY publient un trop rapide compte-rendu de l’enquête déplacements. Ils s’étonnent du succès de cette consultation et avouent qu’ils n’espéraient que 380 réponses sur les 220 000 habitants !

L’action de Maurepas pour tous a poussé la Municipalité de Maurepas à faire la promotion de cette trop modeste enquête ce qui a surement eu une influence sur le taux de réponse.

Et qu’est-ce qu’on apprend? Les habitants de SQY veulent plus de bus ! Malgré une présentation fantaisiste ou malhonnête (les « plutôt pas satisfait » sont présentés comme des « plutôt satisfaits »), les habitants dénoncent le manque de bus à SQY.

A Maurepas, nous partageons ce constat. Quelle est la réponse des élus maurepasiens et communautaires? Rien pour l’instant…

Nos propositions au STIF pour améliorer le réseau de bus à Maurepas

N’ayant pas de réponse de la Municipalité de Maurepas concernant le devenir du réseau de bus à Maurepas, nous avons sollicité le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF). Celui-ci s’est montré intéressé par nos propositions. Ci-dessous notre courrier au STIF listant les besoins des Maurepasiens. Cette liste non-exhaustive mérite d’être enrichie, vous avez la parole, nous relaierons vos demandes.

consultation-bus-maurepas

La Slovénie inscrit le droit à une eau potable non privatisée dans sa Constitution

Quand Maurepas pour tous vous dit qu’il y a un mouvement de fond … :

« Le parlement slovène a inscrit jeudi le droit à l’eau potable dans sa Constitution, insistant sur le fait que cette ressource ne peut être privatisée, une première au sein de l’Union européenne.

Adopté à l’unanimité des votants, l’amendement constitutionnel stipule que « chacun a le droit à l’eau potable« , et que celle-ci n’est « pas une marchandise« .

la suite…

La solidarité s’organise

cwmmv4zxeaahduo-jpg-large-jpg%20large

Pour donner un coup de main ou fournir des produits d’hygiène:

facebook: https://www.facebook.com/Solidarit%C3%A9-R%C3%A9fugi%C3%A9s-Maurepas-1351574498220220/

twitter: https://twitter.com/SolRef_Maurepas

Migrants: lettre ouverte d’un Maurepasien au maire de Maurepas

Suite à la publication de notre précédent article, nous avons reçu cette lettre qui a été envoyée à M. le Maire. Avec l’accord de l’auteur, nous avons décidé de la publier.

 » M. le Maire,

Pour la deuxième fois, vous avez adressé aux Maurepasiens une lettre ouverte signifiant votre désapprobation quant à la réquisition nationale des lieux d’accueil permettant aux populations en transit d’être hébergées a minima. Je ne vous fais pas l’offense de vous rappeler qu’il s’agit d’hommes et de femmes qui subissent depuis plusieurs semaines, voire des mois, des conditions de vie que vous ne supporteriez sûrement pas. Moi pas.

Notre ville est un endroit où il fait bon vivre, vous le rappelez souvent. Mais à vous lire dernièrement elle semble avoir perdu son envergure conviviale. Non content dans votre première lettre d’avoir exprimé votre dégoût des décisions du gouvernement, en n’oubliant pas de préciser que vous renforceriez les forces de police pour la sécurité du voisinage (ce qui soit dit en passant, n’avait rien dans vos propos de très rassurant, mais peut-être était-ce le but de raviver un sentiment d’insécurité dans l’esprit des Maurepasiens ?), vous en appelez cette fois-ci à une « désobéissance civile ». Savez-vous que la Constitution des français prévoit que celle-ci puisse se pratiquer dans les seuls cas où une décision d’État mettrait en péril notre intégrité nationale ? Alors soyons sérieux : en quoi la présence dans un gymnase à Maurepas de quelques êtres humains esseulés peut-elle mettre la nation en danger ? Laissez-moi vous dire que l’intensité de votre lettre n°2 me paraît très largement exagérée au vu de la situation.

Par ailleurs, et c’est je crois ce qui me choque le plus en fin de compte : vous posez avec votre équipe municipale, écharpe d’élu en bandoulière, muni d’une bannière solennelle. Comment osez-vous vous interposer face à un bus occupé par des êtres humains fatigués et perdus dans un lieu inconnu? Comment osez-vous présenter cet accueil à des inconnus ? Est-ce cela l’hospitalité de notre pays ? Est-ce cela votre vision de la charité ? Ce que cela veut dire, si l’on se met à la place de ces gens, c’est que les Maurepasiens ne veulent pas d’eux. Or je ne me sens pas solidaire de votre action. Nombreux sont les Maurepasiens qui ne vous soutiennent pas. Ne croyez pas avoir l’accord de tous les Maurepasiens pour vous exprimer en leur nom.

Nous sommes hospitaliers. Nous voulons que les lieux publics soient mis à la disposition des plus démunis. Sans polémique à leur égard et sous leur nez ! Pourquoi n’allez-vous pas défiler à l’Elysée si le combat à vos yeux en vaut la chandelle ?

Et puis, que dirai-je dans 10 ans à mes filles ? Que l’on a bien fait de leur garantir leur cours de sport pendant qu’on bannissait des humains dans le besoin ?

Je vous demande en outre de mettre en ligne très rapidement un nouvel article stipulant que les gens arrivés ce jour ont bien été placés à la salle des fêtes, et en racontant quel a pu être leur accueil, ne laissant pas croire que le gymnase a été pris d’assaut. Vous pourriez donner la parole aux gens que nous accueillons sous la forme de petits reportages ou d’interview dans le Maurepas magazine afin que les Maurepasiens aient une autre vision, plus réaliste des choses, et non faite de rumeur et d’a priori malsain. Faites un article sur eux et par sur vous. C’est de ça dont nous avons besoin, ici, à Maurepas, et pas d’une polémique stérile.

Merci. »
Vous pouvez vous aussi écrire au Maire de Maurepas: cabinetdumaire@maurepas.fr

L’image de la honte

Des élus de la République, barrant la route à des humains en détresse… Ce soir des Maurepasiens ont honte de leurs élus.

v__2cf1

Maurepas 2030 : le monde merveilleux de Grégory Garestier

Ainsi, le maire de Maurepas et sa majorité a réfléchi au destin de Maurepas à l’horizon 2030.

Le résultat ? Un peu de goudron ici, quelques logements là, de la peinture dans les écoles et une nouvelle moquette dans le hall de la mairie. Et puis sûrement quelques arbres plantés ici ou là…

Dans le monde merveilleux de Grégory Garestier, en 2030, point de pénurie de pétrole ni de pollution aux particules fines qui nécessiteront de reconsidérer l’urbanisme et de substituer au transport par automobile individuelle un mode de transport collectif gratuit et efficace.

Dans le monde merveilleux de Grégory Garestier, en 2030, pas de problème d’approvisionnement en nourriture des grandes agglomérations qui nécessitera de reconvertir un maximum de terres agricoles périurbaines en espaces de maraîchage pour alimenter la population citadine.

Point de problème avec le parc nucléaire français vieillissant et instable qui nécessitera des économies drastiques d’électricité partout et d’abord dans les bâtiments publics, rendant la profusion du numérique embarrassante.

Et pourtant, beaucoup de citoyens pensent que nos élus ne sont pas à la hauteur des enjeux et se regroupent dans des associations « Ville en transition » pour réfléchir vraiment à nos vies en 2030.

On ne peut qu’inciter nos élus maurepasiens à lâcher un peu twitter et à aller voir : transitionfrance.fr

Et chez nous : sqyentransition.wordpress.com

villages78entransition.fr

rambouilletentransition.wordpress.com

Restauration scolaire locale et bio: tout le monde en parle !

Depuis avril 2016, de nouveaux décrets encadrent le droit des marchés publics. A côté du prix, une collectivité se fournissant en denrées alimentaires pour sa restauration scolaire peut mettre en avant des critères d’approvisionnement local ou de performance environnementale pour favoriser des produits locaux respectueux de l’environnement.

Les Assises de la ruralité organisées par le Conseil départemental du 78 ont abouti à un plan d’actions pour valoriser les circuits courts dans la restauration scolaire.

Le Parc naturel de la Haute-Vallée de Chevreuse tente d’avancer dans cette voie (article ci-dessous paru dans L’écho du Parc n°70 juin-septembre 2016).

Et à St-Quentin-en-Yvelines ? et à Maurepas ? A quand la volonté de consacrer des terres à l’alimentation locale, à la structuration de filières ?

Soutenez le projet d’installation maraîchère sur les 70 ha disponibles à l’Ile de loisirs de SQY: lechampdesdecouvertes.fr

restaurationparcrestaurationparc2

Le collectif « Pour une régie publique de l’eau à St-Quentin-en-Yvelines » est lancé !

COMMUNIQUE

Le 21 septembre 2016, le collectif ‘’Pour une gestion publique de l’eau à SQY’’ a été créé à l’initiative des huit organisations*: MPT, PCF, Autre Monde, SQYeT, EELV, EPE, Attac 78 sud et PG.

Les principes :

l’eau est un bien commun de l’humanité qui ne doit pas être traité comme une marchandise.

la gestion publique est toujours plus intéressante en termes de prix et de services pour l’usager que lorsque le service est délégué au marché.

elle rend possible une gestion transparente et démocratique du service de l’eau alors qu’aujourd’hui les citoyens n’accèdent même pas à une information claire.

elle permet la mise en place d’une tarification différenciée incitant aux économies d’eau…

Les objectifs:

à court terme: exercer un rôle de veille citoyenne sur les contrats de délégation de service public en cours aujourd’hui avec des entreprises privées (prix, qualité du service, respect des engagements, politique de préservation de la ressource, amélioration de la qualité de l’eau, entretien du patrimoine…).

à moyen terme: obtenir la mise en place d’une régie publique sur les parties du territoire de SQY dont les contrats de gestion de l’eau arrivent à échéance prochainement.

à long terme: créer une seule régie publique de l’eau pour tout le territoire de SQY.

Les moyens:

fédérer les compétences pour que dans chaque territoire de SQY, les contrats et les rapports de délégataire soient étudiés par nos soins afin de surveiller la gestion privée de la distribution et assainissement de l’eau.

former toutes les organisations et citoyens membres du collectif à la question de la gestion de l’eau.

partager un argumentaire en faveur de la gestion publique de l’eau.

élaborer le processus technique de conversion d’un territoire vers une régie publique. constituer une force militante, nombreuse et experte, pour interpeller les élus des communes et de SQY.

* MPT: Maurepas pour tous, PCF: Parti Communiste Français, Autre Monde (MAGNY LES HAMEAUX), SQYeT: SQY en Transition, EELV: Europe Ecologie Les Verts, EPE: Ensemble Pour Elancourt, Attac 78 sud, PG: Parti de Gauche.