Le bricolage du tarif de l’assainissement de l’eau à Maurepas

La majorité communautaire à SQY a choisi  d’imposer une disparité du tarif de l’assainissement de l’eau sur tout son territoire. A chaque commune ou quartier son propre prix.

A Maurepas, en attendant l’augmentation du tarif de la distribution de l’eau, la majorité des habitants voit le prix global de l’eau passé de 2,88 à 2,93 € par m3. Pour les habitants du Bois joli, il reste à 3,98€ tandis que pour les habitants du Parc aux loups, il passe de 2,88€ à 4,09€ !!!

Les élus de la majorité municipale maurepasienne ont-ils informé la population ? NON! Se sont-ils intéressés à la question? Nos échanges avec eux nous permettent d’en douter.

En tous cas, ils ont voté en faveur de ces disparités et de ces augmentations…

STOP PUB !

Le conseil municipal de Maurepas du 28 février 2017 a approuvé le principe de la vente d’espace publicitaire dans le magazine municipal.

Après nos médias, nos rues, nos boîtes à lettres, il n’existera bientôt plus aucun espace exempt de publicité. Maurepas pour tous défend le recul de la publicité dans l’espace public et déplore la décision de la majorité municipale. Nos élu·es, et leur support d’information, doivent être indépendant·es des intérêts financiers.

Pour vous informer sur la question: Résistance à l’agression publicitaire http://antipub.org/:

« Quelqu’un qui souhaite vivre en société ne peut pas échapper à la publicité. Chaque personne reçoit en moyenne entre 500 et 3000 messages publicitaires par jour. Entre 300 et 500 milliards de dollars US sont dépensés pour la publicité dans le monde, soit le deuxième budget mondial après la Défense. Mais il n’y en aura jamais assez pour elle ! Il y a en France un million de panneaux publicitaires et assimilés (dont probablement un tiers sont illégaux). Son matraquage est incessant et ses intrusions toujours plus sournoises : coupures TV et radio, téléphone, internet, bluetooth, tables de cafés creuses, autobus et métro emballés, sacs, vêtements, affichage sauvage, lumineux et déroulant, voire animé, bâches et écrans géants, même le corps humain… »

 

Nouveau réseau SQYBUS : les intérêts des Maurepasien-nes sont-ils pris en compte ?

Le projet de redéploiement du réseau de bus à SQY est en train d’aboutir. En attendant une validation par le STIF, les services de la CASQY ont présenté le résultat de leurs études et leurs propositions aux élu·es.

Quels changements pour Maurepas dans le scénario principal ?

La ligne 36 12 serait en service le week-end mais ne desservirait plus le quartier Parc aux loups-Villeneuve et Pariwest. On évoque pour elle un itinéraire simplifié (une suppression d’arrêts?).

Le 401 deviendrait la ligne forte C mais ne passerait plus dans Maurepas car détournée vers la gare de La Verrière avant de passer sous la N10 pour rejoindre Pariwest. Elle serait active de 5h à minuit.

Les lignes 441 (Clos Breton-Technocentre) et 416 (Gare de La Verrière-Bois joli) sont supprimées.

Dans le compte-rendu des ateliers de travail sur ce projet, on voit que les représentant·es de Maurepas (plusieurs fois alerté es par Maurepas pour tous sur ce sujet) ont défendu la desserte du Parc aux loups et de Villeneuve, sans succès.

En revanche, rien sur les lignes supprimées, ni sur la C qui contourne désormais Maurepas.

Maurepas pour tous a réclamé à la mairie une grande concertation des habitant·es avant d’étudier les modifications du réseau. Les élu·es auraient alors été renforcé·es par cette implication citoyenne dans leurs discussions avec les services de la CASQY et mieux informé·es des attentes des usagers.

Nous avons peur que de nombreux habitant·es de la commune découvrent trop tard que leur bus habituel ne passe plus…

Retrouvez les propositions de Maurepas pour tous pour un meilleur réseau de transports en commun à Maurepas : http://www.maurepaspourtous.fr/les-transports-en-commun-a-maurepas/

Jusqu’où iront-ils? Raser une école pour boucler le budget communal…

Maurepas pour tous relaie les inquiétudes des parents d’élèves de l’École de l’Agiot qui ont appris que la mairie de Maurepas prévoyait de raser l’école maternelle pour vendre le terrain à un promoteur immobilier afin de financer les travaux de réhabilitation de l’école élémentaire.

On se frotte les yeux en lisant cette information tant le symbole est fort. Alors que les effectifs de la police municipale s’étoffent de mois en mois, la majorité municipale a besoin de vendre le patrimoine des Maurepasien·nes pour boucler son budget.

Une pétition circule, nous vous invitons à la signer massivement.

Grosse fuite sur le réseau de distribution d’eau

Pendant plusieurs jours, l’avenue de Vendée à Maurepas va être fermée à la circulation en raison de grosses réparations à mener pour remplacer une canalisation d’eau qui a cédé. Des Maurepasien·nes vont être privé·es d’alimentation en eau. Depuis trois semaines, la fuite est abondante. Ce genre d’incident arrive régulièrement à Maurepas.

Depuis 3 ans, Maurepas pour tous alerte la population et les élu·es sur le manque d’entretien préventif des installations et du réseau de distribution d’eau potable à Maurepas.

Depuis 3 ans, les élu·es maurepasien·nes en charge du dossier se désintéressent du sujet et refusent de nous rencontrer. La position défendue par la majorité municipale est: « renouveler des canalisations avant qu’elles ne cassent coûte trop cher ».

Voilà le résultat…

Retrouvez tout le travail de Maurepas pour tous sur le sujet: http://www.maurepaspourtous.fr/pour-une-regie-publique-de-leau-a-maurepas/

Qui distribuera l’eau à Maurepas dans 3 mois ?

Depuis le 1er janvier 2017, la compétence « eau » pour Maurepas appartient à la Communauté d’agglomération de SQY dont le Maire de Maurepas est vice-président.

La majorité communautaire de SQY a décidé d’intégrer Maurepas au Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud (SMGSEVESC) qui regroupe 33 communes ( http://www.etaso.fr/page1.php?id_chapitre=15 ).

Que devient la trésorerie de notre ancien syndicat (SIAEP) ?

Que deviennent les puits de forage appartenant à notre ancien syndicat ?

Le 30 juin 2017, le contrat de délégation passé avec Veolia pour la distribution de l’eau à Maurepas touche à sa fin.

Maurepas va-t-il rejoindre un des contrats de délégation passés par le SMGSEVESC ?

Un nouveau contrat de délégation va-t-il être créé pour Maurepas ?

Quel impact sur le prix de l’eau ?

A trois mois de l’échéance, aucune réponse de la Mairie de Maurepas, de la CASQY ou de SMGSEVESC que nous avons contacté.

La course aux labels: quand la communication tient lieu de politique…

Quand on considère son rôle de premier élu d’une commune comme celui d’un publicitaire, on court après les labels pour donner l’impression que l’on agit.

Après le label « villes et villages fleuris », « ville internet », « ville active et sportive », « commerces de proximité dans la ville », la Municipalité de Maurepas sollicite les enseignants de la commune pour qu’ils lui communiquent toutes leurs pratiques pédagogiques qui permettraient à la mairie de décrocher le label « ville amis des enfants » de l’UNICEF. On ne voit pas bien en quoi la Mairie pourrait se vanter de l’action enseignante et apparaître comme l’amie des enfants alors qu’elle a été, pendant plusieurs mois, incapable de fournir aux écoliers du papier toilette et du savon…

Puisque la Municipalité est prête à tout pour accrocher des médailles à son poitrail, aidons-là en lui conseillant une liste de labels avec une stratégie pour les décrocher :

« commune nature » (il suffit de faire comme pour le reste et de ne pas dire que ce sont les élus précédents qui ont supprimé les pesticides dans la ville)

« commune touristique » (on a bien quelques visiteurs ayant raté la descente du train à Versailles et qui finissent par échouer à la gare de La Verrière)

« commune protection du ciel » (avec les pannes électriques récurrentes dans certains quartiers, on aperçoit parfois les étoiles)

« commune qualité eaux de baignade » (voyant s’éloigner le projet de piscine, on n’a qu’à envoyer les CP faire natation au bassin de la Courance)

« village de neige » (une patinoire en plastique ça compte?)

 

« ville de surf » (ça va être dur mais au service com’, ils vont trouver)

« Petites cités de caractère en Bretagne » (il y a un Maurepas en Ille-et-Vilaine, on n’a qu’à tricher un peu…)

Vous aussi, aidez la Municipalité, envoyez vos labels…

35% d’augmentation du prix du m3 d’eau à Maurepas

Il faut suivre les interventions dans la presse du maire de Jouars-Pontchartrain, président du SIAEP, pour apprendre que le prix du m3 d’eau va augmenter de 35% sur sa commune et donc également à Maurepas.

Le prix du m3 passera de 0,90 centimes à au moins 1,40 centimes.

Le maire de Maurepas continue de se désintéresser du sujet. On laisse la surprise aux Maurepasiens et on dira ensuite qu’on n’y est pour rien…

eau

Cantines Bio: le guide des parents

Alors que les élus maurepasiens se désintéressent de la question du bio dans les cantines scolaires, des parents s’activent dans toute la France. Ci-dessous un guide pour aider les parents qui voudraient faire bouger les choses dans leur commune:

Cantines-Bio-Guide-pratique-des-parents-Un-Plus-Bio

Enquête déplacements à SQY: plus de bus !

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/actualites/deplacements/enquete-deplacements-les-resultats/

Les services de SQY publient un trop rapide compte-rendu de l’enquête déplacements. Ils s’étonnent du succès de cette consultation et avouent qu’ils n’espéraient que 380 réponses sur les 220 000 habitants !

L’action de Maurepas pour tous a poussé la Municipalité de Maurepas à faire la promotion de cette trop modeste enquête ce qui a surement eu une influence sur le taux de réponse.

Et qu’est-ce qu’on apprend? Les habitants de SQY veulent plus de bus ! Malgré une présentation fantaisiste ou malhonnête (les « plutôt pas satisfait » sont présentés comme des « plutôt satisfaits »), les habitants dénoncent le manque de bus à SQY.

A Maurepas, nous partageons ce constat. Quelle est la réponse des élus maurepasiens et communautaires? Rien pour l’instant…