Pour une alimentation locale et de qualité à Maurepas

JUIN 2018: Une dynamique pour le bio dans la restauration collective à SQY

MARS 2018: A Guyancourt, l’Assos’REGAL défend les cantines bio et locales

FÉVRIER 2017: Cantines bio: le guide pratique pour les parents

OCTOBRE 2016: Restauration scolaire locale et bio: tout le monde en parle !

MARS 2014: Pour creuser la question, consultez la note réalisée par Sébastien Lamy sur la Restauration scolaire.

MARS 2014: Pour un approvisionnement local, raisonné et durable de la restauration collective et scolaire.

Les services de restauration proposés par la mairie doivent avoir pour objectif de permettre à tous, et notamment aux enfants, de manger des produits sains pour leur santé et de bénéficier d’un programme d’éducation à une alimentation équilibrée. Privilégier les circuits courts de produits biologiques réduit l’impact de l’agriculture sur l’environnement, favorise l’emploi de proximité et permet même de baisser les coûts liés à la restauration collective et scolaire.

Nous agirons pour que les menus cuisinés par la restauration collective et scolaire de Maurepas soient composés d’ingrédients produits localement (Yvelines ou départements limitrophes), dans une démarche respectueuse de l’environnement, des consommateurs, des agriculteurs et des travailleurs.

Nous développerons ainsi des partenariats avec les producteurs locaux. Afin d’encadrer cette démarche, nous établirons un cahier des charges transparent, en partenariat avec les familles. Nous nous appuierons également sur des structures spécialisées dans l’introduction de produits biologiques dans la restauration scolaire (GAB IDF) et sur des réseaux franciliens de distribution de ces produits (Fermes Bio d’Île de France, légumerie bio de Flins).

Une réflexion au sujet de « Pour une alimentation locale et de qualité à Maurepas »

  1. Je suis pour à cent pour cent pour les cantines scolaires BIO, ainsi que les maisons de retraite. Moi-même j’achète Bio le plus possible, et ce n’est pas plu cher que d’acheter des chips, et de boire du coca en grandes quantités qui rendent les gens obèses.
    Déjà c’est pratiqué dans de nombreuses communes.
    Il faut faire circuler aussi le film  » Demain  » de Cyril Dion et Mélanie Laurent

Laisser un commentaire